MENU

Language

Show contents for

YPARD RDC présent à TAAT CDTO Inception Meeting

Du 10 au 12 juillet 2018 a eu lieu un atelier de renforcement des capacités des parties prenantes du projet TAAT (Technologies for African Agricultural Transformation) en Français « Technologies pour la transformation de l'agriculture africaine ». Ce projet financé entièrement par la Banque Africaine pour le Développement (BAD) cadre avec sa stratégie de « Nourrir l’Afrique ».

Pour ce faire, dix (10) pays sont concernés pour cette première phase, il s’agit du Sénégal, Mali, Ghana, Tanzanie, Malawi, Kenya, RDC, Nigeria, Rwanda et Zambie. YPARD RDC sera l'un des partenaires du projet TAAT à coté de FOSCAR (Forum du Service de Conseil Agricole et Rural), raison de l'invitation à Accra, par FARA, la structure panafricaine qui va piloter le projet au niveau continental.

Sur le plan régional, la RDC dépendra de ASARECA, la structure sous régionale basée à Uganda. Dans le concret, TAAT devrait démarrer le 1 aout 2018 selon le FARA. Et, pour la RDC, trois chaines des valeurs sont identifiées, il s’agit du manioc biofortifié, le haricot enrichi en fer et le poisson.

L’atelier d’Accra a connu la participation de dix représentants pays du réseau YPARD selon les pays retenus pour la phase initiale de TAAT. Et, l’atelier a permis aux parties présentes d’identifier les activités à mettre en œuvre d’ici décembre 2018, préparer le plan de travail et de suivi-évaluation etc.

Interview sur la chaine de Télévision Antenne A

En vue de permettre à la communauté tant nationale qu’internationale d’être informée sur l’Atelier d’Accra au Ghana et sur les objectifs assignés au Projet TAAT, qui devrait « générer près de 513 millions de tonnes de production alimentaire en plus et ainsi sortir près de 250 millions d’Africains de la pauvreté d’ici à 2025 » ; Et, vu l’intérêt du projet et sa portée pana africaine, nous avons estimé bon de pouvoir passer à la télévision pour informer l’opinion nationale et la jeunesse en particulier sur cette opportunité de TAAT, lequel, mettra en œuvre des plans audacieux pour contribuer à une transformation rapide de l’agriculture à travers l’Afrique, en augmentant la productivité agricole dans neuf (9) chaines des valeurs prioritaires : le riz, le manioc, le mil/sorgho, l’arachide, le maïs, le soja, , les haricots, le blé et le poisson. Cette interview sur Antenne A a permis à plusieurs jeunes congolais de pouvoir être informé

Expérience d’YPARD RDC

YPARD RDC est un jeune chapitre du réseau mondial YPARD Global (www.ypard.net) , il est en sa deuxième année d’existence. Il possède une équipe hyper motivée, pluridisciplinaire et dynamique. Il compte à ce jour 94 membres réagissant de manière active sur Whatsapp et 511 membres sur facebook. Hormis l’équipe de Kinshasa, YPARD RDC est entrain d’étendre sur quatre (4) pools dont Bukavu, MbujiMayi, Goma et bientôt Lubumbashi. Avec son équipe engagée, YPARD RDC participe activement dans le développement agricole de la RDC et encourage les jeunes à investir dans l’agriculture ; raison des différentes visites de terrain, formation in situ et échanges d’expériences organisées au cours de l’année 2018. En octobre 2018, YPARD totalisera deux ans d’existence et dispose d’un Plan de Travail Annuel qu’il suit avec pragmatisme. Les jeunes de la RDC ont confiance en YPARD et plusieurs possibilités de partenariat sont entrain d’être négociés. Cette année 2018 a été une année très médiatique et a permis à YPARD RDC d’être présent dans les grandes rencontres internationales dont à Abidjan, à Cotonou et récemment à Accra.

Collaboration avec IITA

L’expérience acquise au courant de ces deux ans d’existence permet de mobiliser plus des jeunes dans les questions d’agribusiness et d’entrepreneuriat agricole. Nous sommes confiant que d’ici fin d’année 2018, un partenariat pourra être formalisé dans le cadre du projet TAAT ou Youth TAAT avec lequel, les négociations sont avancées. Après notre participation à la conférence sur le manioc tenu au Benin du 11 au 15 juin 2018 et à celle d’Accra du 10 au 12 juillet 2018, nous avons contacté IITA pour des possibles partenariats avec le programme agripreneur ou autres.

Contact avec CIP- Centre International de Patates douces.

En effet, lors de notre séjour à Accra au Ghana, nous avons échangé avec le Représentant sous régional de cette structure mondiale de recherche pour d’une possible collaboration entre CIP et YPARD RDC et d autres partenaires basé en RDC. Des contacts ont été initiés via des mails pour exprimer nos desiderata en vue de permettre au responsable de CIP de programmer une visite en RDC.

Photo credit: FARA